Etioscan

Etioscan

George LakhovskyGeorge Lakhovsky, scientifique russe renommé, eut l’idée, dans les années 1920, de construire un appareil pouvant générer un champ de fréquences à très large spectre, dans le but de régénérer les cellules atteintes de dysfonctionnement. Cette régénération se faisait de façon tout à fait naturelle en agissant sur la propre fréquence des cellules et en leur permettant de « vibrer » à nouveau de façon cohérente.

Puis il perfectionna un oscillateur à ondes multiples pour permettre d’activer des processus de guérison pour des maladies graves comme le cancer, la leucémie, l’ostéoporose… Plusieurs de ces machines ont fonctionné dans divers pays d’Europe pour finalement disparaître, car ce n’était pas rentable.

 

Plus tard, Wilhelm Reich développa un appareil fonctionnant avec une énergie ayant une influence sur le physique et la psyché des hommes. Ces appareils envoient un champ électromagnétique à travers tout le corps pouvant décontracter les zones tendues, diminuer les dépressions et augmenter la vitalité.

 

Royal Rife a développé la thérapie électromagnétique. Il mit au point une technique de résonance capable d’augmenter la résonance jusqu’à ce que les virus se déforment et se décomposent à cause des tensions structurelles. Il découvrit, avec le temps, les fréquences capables de détruire les virus spécifiques comme l’herpès, la polio, la méningite spinale, le tétanos, la grippe et de nombreuses autres maladies

Des expériences furent faites en 1934 sur des cas cancéreux dits incurables qu’il rétablit en un mois! Un tel succès ne pouvait que déranger car sa méthode était quasiment gratuite alors qu’un cancéreux rapportait 200 000 dollars à la médecine conventionnelle !

 

Aujourd’hui, les appareils de EnergieOlivierthérapies quantiques regroupent et associent toutes ses découvertes alliant l’informatique pour une utilisation simple et complète, le principe restant à enrayer les pollutions émotionnelles et physiques des cellules.

Cela entraîne parfois des réactions d’élimination qui peuvent être inconfortables, signe que le corps rejette cette charge, mais qui visent toujours à améliorer, à terme, l’état de santé.

 

On emploie des facteurs d’action électromagnétique proches de ceux issus de la nature destinés à influencer positivement les fonctions de la cellule, du tissu, de l’organe, du système ainsi que de l’individu tout entier.

Ce faible signal agit au niveau informationnel des cellules et interagit par phénomène de réaction en chaîne, sur l’ensemble de l’organisme ; toute cellule a la capacité de transmettre, de traiter et de régénérer cette information. Au fur et à mesure que les tensions et les peurs s’éliminent, on retrouve son énergie et son entrain d’antan ! .



En pratique

 

Capture d’écran 2014-09-16 à 14.21.06I. Premier temps : Enregistrement des données vibratoires, électriques, et énergétiques :
En fonction des plaintes de la personne, il est possible de choisir parmi les 547 planches ( plus de 5000 fréquences vibratoires différentes et spécifiques) représentant les cellules, tissus ou organes. Il est fait une série de relevés réalisés à l’aide de l’Etioscan.

II. Deuxième temps : Analyse des mesures et comparaison aux bases de fréquences physiologiques enregistrées dans le programme.

Une analyse du champ d’énergie permet de déceler les zones de faiblesse énergétique et les zones de suractivité.Cette analyse du terrain va permettre de déterminer l’origine du ou des dysfonctionnements, d’observer sur quel terrain la maladie évolue.

La possibilité de séparer les informations psychiques et somatiques permet de déterminer si les origines du déséquilibre sont d’ordre physique (lésion, inflammation…) ou psychologique (déséquilibre émotionnel, stress psychologique, surmenage…). C’est une aide précieuse à l’analyse qui servira également à contrôler l’évolution des améliorations en cours.

Analyse et comparaison fréquences

Cette méthode mesure des paramètres biophysiques, les longueurs d’ondes émises par les cellules, la bio-impédance, les courants causés par les métaux , les vaccins, la réaction des organes à divers stimuli (mémoires de pathologies anciennes, etc.).

Il est possible de tester si certains organes sont, par exemple,  sous l’influence néfaste de pollutions électromagnétiques (téléphones, radio-réveil, rayons X, écrans d’ordinateur cathodiques, etc.) ou sous l’influence de pollutions géobiologiques. Il  sera également possible de tester si le patient souffre d‘intolérances alimentaires ou si le terrain est intoxiqué par des polluants chimiques, ménagers ou alimentaires, ou encore par des microbes ou parasites.

En comparant les paramètres, ceux de la personne et ceux composant une affection, on peut évaluer le degré de  correspondance  de la pathogénicité et surtout évaluer avec précision les  prédispositions pathologiques du sujet.

Saviez-vous que c’est ainsi que l’état de santé des cosmonautes est régulièrement surveillé ?

III. Troisième temps : Temps de rééquilibration

image reequilibration bioresonance

La rééquilibration par la biorésonance permet à l’organe de l’aider à retrouver son fonctionnement physiologique.
A partir des données de la personne, en cas de dysharmonies, les spectres sont modifiés, harmonisés et renvoyés dans le corps. Cette opération permet d’éliminer les ondes malsaines et d’activer le potentiel d’autoguérison du corps.

 

La combinaison de ces techniques fiables, reproductives et complémentaires permet d’aider la personne souvent très rapidement et sans le moindre risque.

 



 

Domaine d’application

Les facteurs responsables de la perturbation des fréquences vibratoires sont nombreux. Parmi eux:

  • mauvaise alimentation ou hygiène de vie,
  • stress ou choc émotionnel ,
  • allergènes alimentaires,
  • environnementaux ou cosmétiques,
  • vaccins , médicaments,
  • présence de perturbations électriques ou électromagnétiques chez soi ou au travail,
  • métaux toxiques,

La biorésonance permet donc  d’aider lors des troubles suivants:

Hom

Test de remèdes et dépistage d’intolérance alimentaire

  • Eczéma, asthme, rhume des foins,
  • dermatite,
  • migraine, hypertention
  • maladies rhumatismales et ostéotendineuses,
  • perturbations des organes internes et des différents systèmes (digestif,urinaire,circulatoire…)
  • intolérances alimentaires

Même dans les cas où la thérapie par bio-feed-back n’apporte pas elle-même le soulagement, elle permet au praticien de déceler la faiblesse de certains organes et d’orienter vers la thérapie appropriée .Le patient  décidera lui-mëme de tenir compte des conseils ou de consulter auprès de thérapeutes ou médecins conventionnels qui seuls sont autorisés à prescrire un médicament

ref

Réinformation de l’eau par émission de fréquences                 (cf : rubrique Actualités)