Zapper (selon Hulda Clark)

Image Zapper

Définition : Zapper

Le zapper est un appareil qui génère un courant à une fréquence particulière créant ainsi des champs électromagnétiques selon le principe de bio-résonance ; cela permet d’éliminer certaines bactéries virulentes, virus et parasites.

Nous sommes constamment en contact avec le monde des micro-organismes. Depuis longtemps il a été compris que des microbes sont responsables de nombreuses maladies quand le système immunitaire est déficient .

Soit, certains micro-organismes nous sont indispensables, utiles, bénéfiques; mais d’autres sont « négatif », dangereux ; nous les appellerons des parasites. Le zapper permet de tuer ces derniers sélectivement et renforce conjointement les globules blancs et donc notre propre capacité immunitaire.

Sur quel principe ?

L’appareil dispense un très bas voltage à impulsions carrées en oscillation continue à 30 kHz , 100% positif.

Ces ondes électriques se propagent dans notre corps principalement par les liquides lymphatiques et vasculaires atteignant ainsi les parasites.

La qualité du courant et la durée d’application est primordiale, nous l’expliquons au paragraphe suivant.

A ce jour le peu de recherche essayant d’expliquer scientifiquement l’efficacité de la technique ne permet de donner que des hypothèses, mais nous faut-il des approbations et cachets officiels pour profiter des bienfaits que nous dispense la Nature ?!

Alors comment ça marche ?

La théorie la plus reconnue explique que les parasites et les tissus humains malades sont chargés « + » ; or comme l’appareil les expose à un courant continu durant 7 min trois fois de suite, les parasites ne peuvent maintenir leur polarité « + » ; rappelons que ce courant continu c’est des électrons en mouvement donc des particules « – » qui bombardent l’enveloppe chargée « + » des parasites et autres indésirables. Ces derniers n’ont pas la possibilité de résister à ce bombardement d’ions « – » et meurent en se désintégrant. Les déchets sont éliminés par les émonctoires via les différents phagocytes.

Les électrons redonnent aussi aux tissus malades leur polarité « – », aidant l’organisme à retrouver sa fonction saine.

Les virus et les parasites protégés dans des kystes ou des tissus profonds prennent plus de temps à être détruit. Mais déjà au début d’un zapping, l’organisme élimine beaucoup de parasites et autres indésirables ce qui soulage le système immunitaire qui aura un surplus d’énergie.

Utilisation

Une séance se déroulant ainsi :

  • Une application du Zapper durant 7 min se débarrasse des parasites les plus vulnérables.
  • Puis une attente de 20 min permet aux parasites vivant dans le système cellulaire des parasites détruits de se manifester et devenir vulnérables à leur tour.
  • Une deuxième application de 7 min
  • Une attente de 20 min permettant aux parasites cachés à l’intérieur de la “2ème vague” de devenir vulnérables.
  • Une troisième application de 7 min s’occupe de ces derniers parasites.

 

Et pourquoi ne pas continuer ? Les derniers survivants n’étant plus protègés à l’intérieur des parasites lysés, les globules blancs sauront en faire leur affaire ; de plus le système immunitaire est ‘boosté’ par l’action du courant.

En résumer :

  • 7 min d’application
  • 20 min de pause
  • Répété 3 fois.   Soit environ 1h30 avec la dernière pause

 

Le protocole testé et recommandé est le suivant :

7-10 jours durant, une séance par jour

Quand la personne ressent que la fatigue des premiers jours diminue ainsi que l’élimination des déchets

7-10 jours durant, 2 séances par jours

Pareillement, il faut évaluer une nette diminution de la fatigue engendrée par le travail de nettoyage pour passer à l’étape suivante

7-10 jours à 3 séances par jour

Ces séances peuvent être continuées aussi longtemps que le bien-être est en progression. ET arrêtées si l’inconfort est trop important (trop grande fatigue, insomnie, problème d’élimination …). Le protocole peut ainsi durer 5-6 semaines

Il est primordial de rester à l’écoute de son corps, de savoir ressentir ses sensations, évaluer l’élimination par les émonctoires (odeur des selles, couleur des urines, transpiration…) afin d’adapter les séances pour faire un travail le plus efficace possible avec un minimum d’inconfort.

Une alimentation agissant sur un bon drainage du foie, des reins et des intestins avec consommation d’eau colloïdée et osmosée aidera à l’élimination des indésirables que le système immunitaire déversera dans les émonctoires.


Bibliographie

Il existe très peu de documentation sur le zapper en français, à peine plus en d’autres langues mais le principe étant basé sur les recherches de Hulda Clark, l’ouvrage de référence est celui édite par elle :

la cure de toute les maladies.

Pour écrire cet article, je me suis basée sur le site :